Retour

Smart Charging, la recharge intelligente des véhicules électriques

04.12.2023 | Helion

La part de véhicules électriques ne cesse de croître en Suisse, avec des avantages substantiels en termes de sécurité de l’approvisionnement électrique et de l’environnement. Cela dit, les options pour la recharge des véhicules électriques sont plus ou moins intelligentes. Découvrez ici les avantages qui s’offrent à vous en tant qu’utilisatrice ou utilisateur de la recharge intelligente.

D’où vient l’électricité? Pour beaucoup de monde en Suisse, elle sort tout simplement de la prise de courant. Le prix des kWh consommés varie chaque année, comme nous pouvons le constater avec plus ou moins de bonheur à l’examen de notre facture annuelle. Dès qu’un véhicule électrique entre en service, la consommation connait généralement une forte hausse, ce qui nous rend davantage attentifs aux prix. 

Le premier pas: se doter de sa propre installation solaire.

Se doter de sa propre installation solaire est un moyen judicieux de réduire sa facture électricité. Le coût de l’électricité autoproduite est sensiblement plus faible que celui de l’électricité provenant du réseau: de 9 à 12 ct./kWh contre 30 ct./kWh par exemple. Si l’installation solaire est dotée d’un système domestique de gestion de l’énergie (HEMS) approprié tel que Helion ONE, le véhicule peut être automatiquement rechargé au moment où l’installation solaire produit de l’électricité.

 

Utiliser des données tarifaires basées sur le marché

D’autres facteurs interviennent aussi parallèlement à la multiplication des voitures électriques et des installations solaires. Le prix de l'électricité n'est, en effet, pas constant tout au long de l’année. Il varie d’heure en heure, selon la loi de l’offre et de la demande. Si la demande est forte et l’offre faible, le prix horaire sera élevé. Si, au contraire, l’offre est forte, les prix seront bas, voire négatifs parfois. Avec le tarif boursier Helion, les clientes et clients ont la possibilité de gérer automatiquement la recharge de leur propre véhicule et l’injection de courant dans le réseau, de sorte à obtenir globalement le meilleur rendement possible.

 Strompreise_FR

 

La gestion entièrement automatique par Helion ONE pourra dorénavant aussi prendre en compte l’état de charge souhaité du véhicule électrique. Celui-ci ne doit pas obligatoirement être entièrement rechargé chaque matin. Pour la plupart des utilisatrices et utilisateurs, 50 à 100 km d’autonomie journalière sont souvent suffisants. La recharge peut ainsi être effectuée à des périodes qui tendent à être bon marché, comme le week-end par exemple. Si un jour vous avez besoin d’une recharge complète, vous pouvez simplement passer outre le programme automatique.

Saturation croissante des réseaux électriques

La saturation croissante des réseaux électriques due à la recharge des véhicules électriques est un autre facteur appelé à s’amplifier. A l’heure actuelle, les réseaux électriques sont essentiellement conçus en fonction de la puissance maximale attendue. Avec l’augmentation du parc de véhicules électriques, il faudra fortement développer le réseau, et les coûts s’en ressentiront pour les consommatrices et consommateurs. Pour échapper à ces dépenses, une autre astuce de la recharge intelligente peut être mise à profit: si tous les véhicules électriques sont branchés et rechargés en même temps, on atteint d’énormes pics de charge. Répartir automatiquement les temps de recharge permet d’éviter facilement ces pics et donc les frais de renforcement des réseaux. La charge du réseau varie aussi tous les jours sous l’influence de divers facteurs. Dans le cas idéal, ces informations sont communiquées au système HEMS ou à la clientèle par le biais d’un signal tarifaire. Les utilisatrices et utilisateurs peuvent alors déterminer en fonction de ce signal s’il est rentable ou non de recharger leur véhicule électrique aux heures de pointe. 

Le fournisseur d’énergie Groupe E introduira, par exemple, au 1er janvier 2024 un tarif de réseau variable au quart d’heure en option dans sa zone d’approvisionnement.

Nous nous rapprochons ainsi d’une utilisation intelligente de nos ressources limitées.