Nouvelle de taille de la part de l’office fédéral de l’énergie

01.07.2022Helion

Une récente étude confirme que le photovoltaïque forme l’épine dorsale de la sécurité de notre approvisionnement, et ce à des prix imbattables.

Dans sa dernière étude, l’Office fédéral de l’énergie confirme ce que Helion prône depuis longtemps: un accroissement massif de la photovoltaïque associée à l’hydroélectricité existante permet de solutionner notre problème potentiel d’approvisionnement en hiver, et ce à des prix imbattables. Les coûts de production de l’électricité se situeront entre six et huit centimes par kilowatt! La clé pour résoudre la pénurie hivernale réside dans un développement massif de la photovoltaïque avec une régulation des excédents d’électricité en été. Cela permettra de disposer d’une quantité suffisante d’énergie, et ce même en hiver. Les surfaces sur les bâtiments et les infrastructures existantes sont largement suffisantes. 

 

Une récente étude de l’Office fédéral de l’énergie, réalisée par Meteotest à Berne, a analysé la contribution effective et économique des énergies renouvelables à la production future d’électricité. Les résultats confortent ce que nous avons déjà présenté au début de l’année avec notre modèle énergétique Helion. La photovoltaïque et l’hydraulique forment le tandem énergétique qui nous garantira la production d’électricité du futur à des prix imbattables, été comme hiver, 365 jours par an. 

 

Le coût de production de l’électricité dans le réseau suisse oscillera à l’avenir entre 6 et 8 centimes par kWh. Ces chiffres tiennent compte des prévisions des coûts futurs de la photovoltaïque et des batteries ainsi que d’une petite contribution de ressources régulables indigènes ou importées. 6 à 8 centimes par kWh équivalent aux prix du marché au mitan de l’année 2021 et se situent largement en-dessous des prix du marché actuels. Il en va de même pour un scénario sans importations (soit d’électricité, soit d’e-carburants) qui n’engendrera des coûts que faiblement plus élevés, à condition d’accroître en parallèle massivement le développement de la photovoltaïque et de la régulation possible des installations PV. 

 
La percée grâce à l’électromobilité 

L’étude confirme l’importance considérable de l’électromobilité et de ses capacités de stockage. De 10-85 GWh en batteries semblent réalisables en plus des 200 GWh de stockage de batteries prévus pour l’électromobilité. Le seul accès réaliste à 10 % de ces stocks à l’aide de systèmes de recharge bidirectionnels réduirait considérablement le besoin d’accumulateurs supplémentaires. C’est pourquoi, même s’ils sont exploités en site isolé, les accumulateurs n’augmenteront le coût que de 7 % en moyenne. Donc tout sauf un obstacle. 

Helion confirme par la pratique ce que l’étude a calculé: c’est le concept du développement massif et de la régulation qui atténuera de façon décisive le trilemme énergétique de la Suisse: sécurité d’approvisionnement, durabilité et financement. 

Pour accélérer le développement de la photovoltaïque, il faudra «mettre la main à la pâte plutôt que de se soucier de détails».